En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

La réforme du lycée

Par SABINE AUSSENAC-HECHT, publié le mercredi 17 avril 2019 22:24 - Mis à jour le jeudi 13 juin 2019 17:11
langues2.png
Quelques pistes de réflexion pour comprendre les enjeux en LV allemand, merci aux collègues ayant rédigé ce résumé!

Réforme du lycée : première approche en LV allemand

 

Les « axes » remplacent à présent les anciennes « notions ». Il y aura 6 séquences minimum par an, à raison de 3 documents par séquence.

L’idée est de faire travailler les élèves dans la classe et hors de la classe en les rendant plus autonomes par du travail à faire à la maison par exemple mais aussi en favorisant des contextes d’apprentissage via des séries, de la musique…

Une séquence durera environ de 6 à 8 heures et comprendra un texte littéraire, une vidéo et une image. Elle sera par ailleurs problématisée : une question servira de fil rouge tout au long de la séquence.

 

Points importants :

 

1/ La langue :

on travaillera sur l’apprentissage de la langue par la pratique de la grammaire raisonnée, de la place de l’erreur et de 2 nouvelles activités langagières, à savoir l’expression écrite en interaction (cf. forums…) et la médiation : explicitation par un tiers du discours d’un locuteur au reste des participants de la conversation.

2/ Les contenus :

 

  • retour aux textes littéraires
  • des séquences courtes
  • la grammaire en contexte
  • une problématique comme angle d’entrée
  • l’incitation à augmenter le temps d’exposition à la langue en dehors de la classe.

 

Évaluations et bac :

 

- en classe de 1ère :

 

Au 2ème trimestre seront évaluées la CO et la EE lors d’une épreuve d’une heure et sur 20 points.

→ CO : libre ou guidée, avec titre, document d’1mn30. Sur 10 points.

→ EE : 1 ou 2 questions posées en lien avec la thématique de la CO. Sur 10 points.

 

Au 3ème trimestre seront évaluées la CE et la EE lors d’une épreuve d’une heure trente et sur 20 points. Les élèves disposent de leur temps comme ils le souhaitent. L’intégralité des sujets est donnée en début d’épreuve.

→ CE : en langue cible, libre ou guidée, constituée d’un à deux textes (2003 à 4000 signes en tout). Sur 10 points.

→ EE : 1 ou 2 questions en lien avec la thématique de la CE (elle peut également prendre appui sur un sujet iconographique). Sur 10 points.

 

- en classe de Ter :

 

Les évaluations n’ont lieu qu’au 2ème trimestre et en deux temps.

 

** En un 1er temps : évaluation de CO, CE et EE en 2 heures selon les modalités habituelles.

N.B : les questions sont guidées en CE et les textes vont de 2005 à 4005 signes.

 

** En un 2ème temps : évaluation d’EO. L’épreuve dure 10 minutes et il n’y a pas de temps de préparation.

 

- l’élève choisit un des 3 axes culturels du programme proposés.

- des pistes de discussion sont données.

- les supports pour les axes peuvent être 2 documents iconographiques ou 2 citations ou un document iconographique et une citation.

 

→ EOC : pendant 5 minutes l’élève explique quel document et/ou citation illustre le mieux l’axe culturel.

→ EOI : s’en suit un entretien de 5 minutes.

 

N.B : l’enseignant prépare ses élèves au grand oral au 3ème trimestre.

 

 

Des banques de sujets ouvertes, non-sécurisées (c’est-à-dire accessible à tous y compris les élèves), académiques ou nationales, seront disponibles.

Les notes de ces épreuves en cours d’année seront celles prises en compte pour le calcul des points du futur baccalauréat. Il n’a pas encore été précisé si elles seront ou non communiquées aux élèves en cours d’année.

Il faudra donc ajouter à ces évaluations en cours d’année des évaluations de séquence qui viendront abonder les notes du bulletin trimestriel.

Il apparaît que rien ne change fondamentalement, puisque l’approche actionnelle demeure. L’étude des documents est simplement plus synthétique mais continue d’apporter à l’élève un bagage culturel, linguistique nécessaire à sa réflexion, dans le but de « produire » sur la question posée.

 

S’agissant de l’enseignement de spécialité (EDS), les œuvres obligatoires à lire seront publiées dans une note de service qui reste à paraître. Les modalités d’évaluation n’ont pas encore été définies.

Nous n’avons pas la possibilité de l’ouvrir dans tous les établissements. Pour toute la Haute-Garonne, il n’est pour l’instant ouvert qu’au lycée St Sernin et proposé au lycée Toulouse-Lautrec et Berthelot. Les élèves intéressés peuvent d’ores et déjà réfléchir à cet enseignement, se pencher sur la littérature allemande…

Au fur et à mesure, les élèves seront amenés à lire des œuvres complètes et non plus simplement des textes, et ce processus se fera bien sûr par paliers.

cache.media.education.gouv.fr/file/CSP/89/2/2de_Langues_vivantes_A-B-C_1021892.pdf

www.editions-hatier.fr/coin-pedago-reforme-lycee-nouveau-bac

**

Cet article s'enrichira au fur et à mesure, d'autant que demain notre ministre présentera un plan pour améliorer l'enseignement des LV...